Dandysme et Rockabillysme au Château

Pour faire suite au dîner sur l’herbe avec Bill Pritchard organisé à St-Germain sur Ay en août 2012, l’association UN SOIR DANS LA MANCHE invite pour cette deuxième édition les Hot Rod 56 et Lewis Evans à Saint-Sauveur le Vicomte.

C’est donc sur les terres de l’écrivain Jules Barbey d’Aurevilly, et non loin de sa tombe, que vous êtes conviés à la soirée « DANDYSME ET ROCKABILLYSME AU CHATEAU« .

Dandysme et Rockabillysme au Château

Les réjouissances commenceront dès 18h dans l’enceinte du château de Saint-Sauveur le Vicomte où vous pourrez vous restaurer et vous désaltérer dans un cadre idyllique et convivial.

A partir de 21h, vous pourrez vous diriger vers le petit cinéma « Le Normandy », juste en face du château, où se produiront les artistes invités et autres surprises.

Hot Rod 56 :
Faîtes un retour aux sources du Rock’N’Roll avec le groupe Hot Rod 56 qui puise ses influences dans la musique des années 50 : celle d’Eddie Cochran, Gene Vincent, Elvis Presley et autres Chuck Berry…
Remontez le temps à bord de leur bolide au moteur gonflé par quelques reprises intemporelles et par des compositions qui n’ont pas à rougir devant leurs aînées. Et ne vous y trompez pas ! Même si les amplis Fender, les guitares vintages et les micros chromés sont d’époque, leur son et leur énergie n’ont rien à envier au rock actuel.

Hot Rod 56

Lewis Evans (en première partie) :
Chanteur charismatique des Lanskies (un des groupes de rock saint-lois les plus marquants des années 2000), Lewis Evans jouera en solo ses propres compositions. Une première risquée et une exclusivité !

Lewis Evans

Egalement au cours de la soirée, quelques surprises viendront ponctuer cette belle soirée (lecture de textes, projection vidéos)

Après les concerts, nous vous proposerons de prolonger la nuit en revenant dans l’enceinte du château, avec pour seule lumière les rayons de la pleine lune…

Tarif : 5 € uniquement

Réservation fortement conseillée au 06 87 69 79 22 ou par mail à gilles@unsoirdanslamanche.com

Une réflexion au sujet de « Dandysme et Rockabillysme au Château »

Laisser un commentaire